Etablissement et Service d’Aide par le Travail (E.S.A.T.)

mercredi 10 septembre 2014
par  apeidorange
popularité : 19%

L’accès au monde du travail est bien souvent, pour la personne handicapée mentale, synonyme d’appartenance à la société. L’E.S.A.T. Le Royal régit principalement l’intégration professionnelle sans pour autant oublier les composantes scolaire, sociale et familiale. Il représente pour l’association l’expression de l’humanisme qui habite chacun de ses membres. Pour cette raison fondamentale, l’E.S.A.T. s’interdit toute discrimination intellectuelle qui pourrait influencer les procédures d’admission des travailleurs handicapés et/ou participer à des possibles exclusions. Tel que vu par l’association, l’E.S.A.T. ne doit jamais être sélectif par rapport aux handicaps des travailleurs. Bien évidemment ce choix fait apparaître une large palette de handicaps. Malgré cette palette, le rôle de l’E.S.A.T. est de faire en sorte que le travailleur de faible niveau trouve obligatoirement une tâche à sa mesure et que le travailleur de niveau plus élevé puisse envisager une évolution, si nécessaire en milieu ordinaire. En cas d’échec d’intégration, le retour dans la structure initiale doit être favorisé dans la mesure du possible.

L’E.S.A.T. est défini comme un moyen au service d’une finalité : l’épanouissement de la personne handicapée. La circulaire 60 AS du 12 décembre 1978 définit les C.A.T. de la façon suivante : les centres d’aide par le travail ont une double finalité : faire accéder, grâce à une structure et à des conditions de travail aménagées, à une vie sociale et professionnelle des personnes handicapées momentanément ou
durablement incapables d’accéder à une activité professionnelle dans le secteur ordinaire de production ou en atelier protégé ; permettre à celles d’entre ces personnes qui ont manifesté par la suite des capacités suffisantes de quitter
le centre et d’accéder au milieu ordinaire de travail ou à un atelier protégé.
De par sa définition, l’E.S.A.T. présente une structure à deux composantes : le secteur d’aide par le travail et le secteur de soutien médico-social. Ces deux composantes ne doivent pas être présentées comme antagonistes ou
parallèles. En fait, elles sont de même nature car le secteur d’aide par le travail est également un secteur de fort soutien social en raison des propriétés valorisantes du travail. Il est donc inexact de présenter l’E.S.A.T. comme un système à deux têtes alors qu’il est un système homogène dans lequel les deux composantes se conjuguent.

Il appartient à l’E.S.A.T. :

  • d’assurer la formation des encadrants afin d’améliorer les compétences des travailleurs handicapés et de réaliser leur formation professionnelle (soutiens de type 1).
  • d’offrir un accompagnement éducatif, un milieu de vie favorisant l’autonomie et l’épanouissement des personnes (soutiens de type 2 : sport, ateliers d’expression, diététique, etc...),
  • de rechercher, pour les travailleurs handicapés les plus autonomes, une insertion dans le milieu ordinaire du travail.
JPEG - 91.4 ko
Vue des bureaux et de l’entrée de l’accueil de jour

L’E.S.A.T. Le Royal se situe sur une propriété de 5,5 hectares, dans une zone rurale de la commune d’Uchaux. Distant de 5 km du centre ville d’Orange, il n’est pas desservi par les transports en commun. Sur la même propriété se situe le foyer de vie La Respelido, qui accueille 48 résidants non travailleurs. L’E.S.A.T. « Le Royal » se présente donc comme une structure à deux composantes : le secteur d’aide par le travail et le secteur de soutien médico-social. Ces deux composantes correspondent à deux budgets distincts. Le Budget Prévisionnel d’Action Sociale (B.P.A.S.) est financé par la D.D.A.S.S. par l’intermédiaire d’une dotation globale de financement versée par douzième tout au long de l’année. Le budget commercial correspond, quant à lui, à l’activité économique de l’E.S.A.T., et supporte en partie les contraintes d’une entreprise commerciale. Les activités de l’E.S.A.T. sont les suivantes :

  • Menuiserie
  • Métallerie
  • Conditionnement
  • Horticulture
  • Hébergement
  • Entretien des espaces verts
  • Blanchisserie

Sa capacité d’accueil est de 103 travailleurs de 18 à 60 ans. Fin 2009, l’Apei d’Orange a repris en direct les activités du centre de loisirs l’Esquirou situé à Caderousse et en a confié la gestion à l’E.S.A.T. le Royal. Celui-ci dispose
actuellement d’un agrément de 103 places, toutes implantées sur le site d’Uchaux. Cette nouvelle gestion permet la mise en place de nouvelles activités, notamment vers l’hébergement en centre de loisirs, vers des prestations de type « traiteur » ou encore vers des activités agricoles. L’établissement a le projet d’augmenter sa capacité d’accueil de 25 places pour des personnes présentant un handicap mental avec troubles psychiques associés. Par ailleurs cette demande s’accompagne d’un projet économique, qui est indispensable dans le cadre d’une demande d’extension. De plus, ce projet, voyant le jour sur le site de Caderousse dont les installations sont d’ores et déjà existantes, limitera sensiblement les investissements, tant sur le budget social que sur le budget économique.

L’Esat Le Royal possède son site internet (esatleroyal.com) où vous pouvez découvrir les différentes activités et productions des travailleurs qui y sont accueillis : ferronnerie, menuiserie, horticulture, espaces verts,
hébergement et loisirs.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois