VIVE MAKATON !

vendredi 24 juin 2022
par  C.PANTLE
popularité : 19%

« Une méthode de soutien à la communication orale par les signes est utilisée depuis de nombreuses années sur les accueils d’enfants et d’adultes en situation de handicap : il s’agit de la méthode MAKATON. Sa connaissance et sa maitrîse sont des éléments forts du socle commun de formation des professionnels accompagnant les enfants du Pôle Enfance, c’est un outil précieux de soutien et de développement à la communication dont les usages terrain multiples permettent aussi bien les échanges du quotidien que l’accès à la culture et à la création. Cette avant dernière semaine de juin 2022 a été fournie en événements marquant la vitalité et l’intérêt suscités par cette méthode au-delà même de la sphère professionnelle.

JPEG - 95.6 ko

Les 21,22 et 23 juin se déroulait sur le site CHAMPLAIN du Pôle Enfance une deuxième session de formation (la première avait eu lieu en mai) pour une vingtaine de professionnels de l’accompagnement. A cette occasion la formatrice a pu organiser avec la collaboration du Pôle une soirée destinée aux parents. Conviés par courrier plusieurs familles ont rejoint la salle de l’association de 16h à 19h30, avec un cadre du Pôle et certains professionnels, de façon à découvrir ou approfondir cette méthode dans un objectif de continuité, au domicile, d’acquisition d’outils pour l’accompagnement de leurs enfants.

Le 24 juin ce sont les lycéens d’une classe de terminale SPVL (services de proximité et de vie locale) du lycée Aristide Briand à Orange qui sont accueillis au Pôle Enfance sur le site CHAMPLAIN dans la matinée pour présenter aux enfants du Pôle les Contes qu’ils ont créés et réalisés en MAKATON dans le cadre d’un projet annuel d’école, un exemple d’échange qui conjugue la création et la rencontre et illustre l’usage d’une méthode tout terrain améliorant et soutenant la communication au plus près des besoins de socialisation des enfants que nous accueillons. »


Portfolio

Mise en pratique Des parents attentifs Quelques exemples

Commentaires